L'amétropie est une anomalie optique de l'oeil telle que l'image ne se forme pas sur la rétine ou est déformée. L'image n'est pas nette mais floue. Il existe plusieurs formes d'amétropie.


L'HYPERMETROPIE

Ce défaut est dû à un oeil court. En théorie, la convergence ferait en arrière de la rétine. L'image, qui est perçue par la rétine, n'est pas encore reconstituée. Chaque point n'apparaît pas comme un point mais plutôt comme une tâche. L'hypermétrope a des difficultés pour voir de près et plus ou moins de difficultés pour voir de loin (fonction de son degré d'amétropie). Les personnes faiblement atteintes d'hypermétropie ont un cristallin assez souple pour faire la mise au point sans l'aide de lunettes. Elles sont souvent hypermétropes sans le savoir.

LA MYOPIE

Cette anomalie entraîne une mauvaise vue des objets éloignés sans toucher la vision de près. C'est le défaut visuel le plus fréquent et résulte d'un œil trop long. L'image ne se projette pas exactement sur la rétine mais en avant de celle-ci. Ainsi, les points qui constituent l'image sont perçus par la rétine, comme agrandis, un peu comme une image "pixellisée". D'où une vision floue de loin. La myopie peut être héréditaire ou environnementale et touche à égalité les femmes et les hommes.

L'ASTIGMATISME

L'astigmatisme est une amétropie qui est due à un défaut de courbure des éléments optiques de l’œil (cornée + cristallin). Au lieu d'être de forme sphérique (comme un ballon de football), les éléments optiques sont de forme torique (comme un ballon de rugby). Cette différence de courbure provoque une différence de mise au point permanente qui est gênante en vision de loin et en vison près. Par exemple les lignes verticales sont perçues plus nettes plus contrastées que les lignes horizontales. Quand il n'est pas compensé l'astigmatisme peut provoquer des confusions entre les lettres, chez les jeunes enfants des difficultés pour l'apprentissage de la lecture et plus généralement des symptômes de fatigue oculaire et des maux de tête..

LA PRESBYTIE

Ce n'est pas réellement une amétropie mais un phénomène naturel qui concerne tout le monde. Avec le temps, le cristallin, qui permet la mise au point, perd de son élasticité. Ce phénomène se manifeste à partir de 40/45 ans par la nécessité de reculer le journal pour le lire. La mise au point ne se fait plus. La presbytie progresse jusqu'à 60 ans puis se stabilise. Il existe environ 20 millions de presbytes en France.
LES DEFAUTS VISUELS...
Règle de choix d’un verre correcteur
Un verre pour chacun

Efficacité, confort, esthétique, sécurité, telles sont les exigences que vous exprimez pour vos verres de lunettes. Fabriqués spécialement pour vous, ils relèvent de la plus haute technologie afin de vous offrir une qualité et une précision irréprochables.

Efficacité : retrouver une vision naturelle de bonne qualité : bonne acuité à toutes les distances, dans toutes les directions du regard et cela rapidement.

Confort : Il comporte plusieurs aspects : la légèreté, l'absence de reflets gênants et perturbants mais aussi l'adaptation de la teinte du verre à l'environnement et à la sensibilité lumineuse.

Esthétique : Ils doivent être les plus minces possible et respecter la taille des yeux (sans effet loupe, par exemple).

Sécurité : Sans risque, résistants aux chocs et aux rayures d'usage quotidien, ils doivent également protéger les yeux des projectiles et des rayons nocifs du soleil.

Le verre : la combinaison unique d’une surface optique, d’un matériau et de traitements.

1. Les surfaces optiques
Le choix de la surface optique dépend de vos activités et de vos besoins visuels (vision de près, vision de loin...).
*Verre progressif
*Verre mi-distance
*Verre unifocal ou simple foyer
*Verre Anti-Fatigue
-Verre double ou triple foyer

2 Les matières
Le choix de la matière dépend de votre correction visuelle et de vos activités (loisirs, sportives...).
Il existe 2 types de matières :
-la matière organique permet de réaliser des verres légers et résistants aux chocs. En fonction des différentes matières organiques existantes, les verres correcteurs peuvent être également très minces. De plus, ils sont utilisables dans tous types de montures
*la matière minérale offre des verres minces mais lourds qui se cassent facilement.
Aujourd'hui, le verre minéral disparaît au profit du verre organique compte tenu des nombreux progrès effectués, depuis des années, sur la résistance à la rayure et à l'amincissement.
SI 102